imprimerie autocollants
Tel: +33 (0) 1 73 79 06 43
info@topautocollants.com
Accueil Societé Blog

Votre fabricant d'autocollants, d'étiquettes et services graphiques.

Transfert à sec

Le transfert à sec. Différence avec d'autres transferts et décalcomanies



Il est très fréquent que des clients potentiels nous contactent pour demander des devis afin de réaliser des transferts à sec pour des tirages très courts. La réponse la plus courante, dans tous les cas, est que cela n'est pas possible, pour des raisons économiques. Vous devez comprendre comment ils sont et comment ils sont fabriqués pour le comprendre. Voyons voir.


Qu'est-ce qu'un transfert à sec.

Le transfert à sec est un type de décalque qui s'applique, comme son nom l'indique, à sec. C'est-à-dire sans avoir besoin de mouiller le produit contrairement aux transferts classiques ou décalcomaniesdans l'eau. On les appelle aussi, par conséquent, décalcomanies ou transfert à sec.

L'application se fait donc en exerçant une pression avec une spatule par exemple, et sans avoir besoin d'appliquer de chaleur. Il faut donc aussi les distinguer des transferts thermiques, largement utilisés en impression textile.

Les transferts thermiques doivent être appliqués avec une combinaison de chaleur et de pression. Par conséquent, des plaques industrielles sont nécessaires pour que les plaques domestiques ne permettent généralement pas une fixation de qualité.

Pour les plus vétérans, autrefois les alphabets de type Letrasetou Mecanorma © étaient des transferts à secs. Nous parlons de l'époque où les films photolithiques devaient être fabriqués à la main car les technologies numériques n'existaient pas.


Comment sont effectués les transferts à sec

Nous fabriquons ces autocollants en impression sérigraphie et donc nous nous limitons à reproduire les images en encres plates. Nous ne faisons pas de reproductions en couleur car la sérigraphie a certaines limites. On en parle dans ce post.

Le processus de fabrication est assez compliqué, car il faut imprimer deux couches de vernis et une de colle. Cela signifie que vous devez ajouter 3 encres supplémentaires aux couleurs.

Prenons un exemple, si l'on doit imprimer un transfert en 2 couleurs, il faut en rajouter 3 pour les vernis et la colle, ce qui fait un total de 5. Par conséquent il faut préparer 5 écrans, 5 films photolithiques, 5 préparations machine, 5 impressions, etc. Et nous avons souvent besoin d'ajouter un blanc de renfort, et donc nous opterions pour 6 encres.

Et d'autre part, les matériaux avec lesquels sont réalisés les transferts à sec, aussi bien les encres que le support, sont fabriqués en séries limitées. Et donc relativement cher.

Au total, il est donc clair qu'il est difficile de faire des transferts à sec en dessous de 1000 unités. La quantité optimale dépend beaucoup de la taille.

Il existe actuellement des options numériques pour faire des transferts, mais il faut les découper aux ciseaux et le résultat n'est pas long dans ceux réalisés avec la sérigraphie. Chez Difasa, nous avons effectué plusieurs tests que nous n'avons pas pu approuver pour vendre aux clients. C'est un procédé très artisanal destiné aux passionnés d'artisanat.


Avantages et inconvénients des transferts secs ou décalcomanies

Comme principaux avantages, nous pouvons souligner:

Concernant les inconvénients :


Conclusion:

Les transferts à sec sont donc une alternative pour les occasions où vous souhaitez un marquage alternatif à la sérigraphie directe sur des objets. La finition est irréprochable.

Si vous avez besoin de ce type de produit, n'hésitez pas à nous consulter, sachant qu'il est nécessaire de les fabriquer industriellement et donc, pour des séries d'au moins 1 000 ou 2 000 unités, selon la taille.





Apparition d'un transfert à sec.

Apparition d'un transfert à sec 3 couleurs. Des détails impossibles avec d'autres technologies telles que la découpe de vinyle peuvent être reproduits.




Transfert à sec posé sur un casque de moto

Transfert à sec posé sur un casque de moto. En dépit d'être une surface sphérique, l'encre transférée reste parfaitement ridée. Contrairement à si nous le faisions avec un autocollant en plastique.






Aucune eau n'est nécessaire pour placer un transfert à sec. Il est placé comme s'il s'agissait d'un vinyle découpé. Assurez-vous simplement que, comme on le voit dans la vidéo, chaque trait du motif est fermement collé à la surface en appliquant une petite pression avec une spatule. Par conséquent, il n'est pas nécessaire d'utiliser une plaque thermique.




ÉTIQUETTES:

Transfert à sec, décalcomanie, transfert d'eau, transfert de chaleur



Auteur: Clemence
© Copyright 2021. Tous les droits sont réservés.
PARIS : +33 (0) 1 73 79 06 43
info@topautocollants.com

INFORMATION

Devis

Liens

Mentions légales

SUPPORT

Questions fréquentes

Contact

Blog