imprimerie autocollants
Tel: +33 (0) 1 73 79 06 43
info@topautocollants.com
Accueil Societé Blog

Votre fabricant d'autocollants, d'étiquettes et services graphiques.

Tension et collage des toiles synthetiques sur cadres rigides

Toiles synthetiques sur cadres rigides



Nous publions ce post à mode de divulgation de la histoire de la sérigraphie et arts graphiques en général.

Extrait de la publication de la revue le Tamis de 1967.

Une petite remarque, tout d'abord. concernant La conservation des toiles synthétiques
d'une manière ordonnée.

Votre fournisseur vous procure de temps à autre quelques housses dans lesquelles vous pouvez conserver vos toiles. nylon et polyester, seules, bien séparées l'une de l'autre. Marques et numéros sont indiqués soigneusement sur le couvercle.

L'armoir à toiles est plus pratique que les housses: une température et un degré hygrométrique uniformes y sont sans cesse maintenus. Les toiles polyamides c'est-à-dire le nylon et le perlon, ne peuvent être exposées à une source lumineuse intense, du moins si on exige d'elles une grande résistance à la déchirure. La toile polyester, par contre, est insensible à la lumière.

L'art de tendre les toiles.

J'expliquerai brièvement ici les commandements sacrés de la tension.
Les toiles nylon et perlon qui n'ont pas été soumises par le fabricant au procédé spécial de stabilisation ainsi qu'à un contrôle permanent. et à cause de cela ne possèdent pas de résistance particulière quant à l'extensibilité, peuvent être étirées de 7 a 8%, plus même dans certains cas. Par contre, les toiles nylon stabilisées ne peuvent être étirées que de 4 à 5 %. La toile polyester monobrin stabilisée ne peut être étirée que de 2% . J'ai appris par des sérigraphes qui utilisent cette toile. qu'on peut néanmoins obtenir avec elle un bon repérage sans la tendre jusqu'à l'extrême limite. ll en résulte que la toile est moins exposée a des accidents, comme c'est le cas avec des nylon et des perlon tendues comme des peaux de tambour. Au contraire, les petites déchirures restent ici localisées. de sorte qu'on peut les réparer avec une matière adhésive spéciale ou même avec du ruban adhésif.

Pour obtenir sur les appareils tendeurs pneumatiques l'étirage mentionné de 4 à 5 % pour du nylon stabilisé et d'environ 2% pour du polyester monobrin stabilise', il faut exercer une pression déterminée. Pour l'appareil tendeur Lüscher cette pression est de 3,5 atmosphères; pour l'appareil Luxar de 3,0 atmosphères.

Vous savez sans doute que les toiles monofil sont subdivisées en trois groupes: la qualité HD lourde, rigide; la qualité moyenne T et la qualité S fine et légère. Ces trois types de toile portent cependant le même numéro, ce qui veut dire qu'ils comptent le même nombre de fils au cm. ll va sans dire que la qualité HD avec fils épais est plus solide que la qualité S tissée de fils minces. On doit tenir compte de ces différences lors de la tension. Pour l'étirage, exprimé en pourcentages. les recommandations données valent pour les trois toiles monobrin HD. T et S; mais pour la tension pneumatique des qualités plus légères. il faut tenir compte du fait qu'elles sont moins résistantes et, par conséquent, il est préférable de diminuer la pression pour la qualité T d'une demi atmosphère et pour la qualité S d'une atmosphère entière.

Naturellement, les valeurs communiquées ne valent uniquement que pour l'étirage et la tension pneumatique des toiles synthétiques utilisées d'ordinaire en sérigraphie. donc. grosse modo. les numéros de 77 à 180, et non les tissus relativement plus grossiers et plus lourds que l'on utilise en impression à la lyonnaise. Les toiles polyester monobrin portent le même numéro et ont environ la même épaisseur de fil que les toiles en nylon monobrin. La résistance aux déchirures est pratiquement la même pour les deux espèces de toiles synthétiques. Toutefois, je conseillerais dans les cas normaux (pas lorsqu'il s'agit, par exemple, de l'impression de circuits) en tendant le tissu polyester monobrin de donner une pression d'une demi atmosphère en moins que pour la toile nylon correspondante. Avec le polyester on obtient dans ce cas encore un meilleur repérage et il est en outre moins susceptible d'accidents. Le polyester est moins extensible que le nylon stabilisé, de sorte que la hauteur du distancement de l'imprimeuse peut être plus petit en tendant la toile polyester aussi forte que la toile nylon. Si on en tient compte pendant la tension, le travail a l'imprimeuse en sera allégé.

Un problème vivement discuté est l'humidification de la toile pendant la tension.

Par l'humidifacition. les fils de nylon et de perIon deviennent un peu plus mou et sont, de ce fait, un peu plus extensibles. Contrairement aux tissus pour l'impression des textiles, qui sont plus lourds, les toiles pour l'impression sérigraphique peuvent sans grand effort être très bien tendues a l'état sec. En outre, les toiles tendues trop fort étant humides sont très fragiles. ll peut arriver qu'elles se déchirent lors du séchage du châblon dans la cabine de séchage et même quand on les pose dans des pièces chauffées, sans qu'elles subissent pour cela la moindre pression mécanique. Sous l'influence de la température croissante, la toile polyamide se rétrécit. Le tissu polyester monobrin par contre, est dans une grande mesure insensible au froid et à la chaleur. Comme le polyester n'absorbé pratiquement pas d'humidité, dix fois moins que le nylon et le perlon, il est tout à fait superflu de l'humidifier lors de la tension.

Pour le Contrôle de la bonne tension on se sert de divers instruments.

Le plus simple est une barre métrique ou un morceau de papier sur lequel on peut lire le degré d'extension du tissu pendant la tension. On peut aussi se procurer dans le commerce ‘de beaux instruments de mesure tels que celui de la firme Harlacher, par exemple. Un enfant peut suivre les pourcentages d'extension du tissu. L'appareil de mesure de tension de la firme Gebr.

Weber de Munich repose sur un autre principe: il mesure le fléchissement du tissu quand un poids déterminé est déposé sur la toile. Pour effectuer des mesurages comparatifs avec cet instrument, il faut que le format des cadres soit le même et. en plus, les toiles doivent être de la même qualité et de la même finesse et l'appareil doit aussi être placé au même endroit des diverses toiles. Pour pouvoir comparer la tension des diverses toiles destinées à une impression tramée polychrome, toutes ces conditions doivent être remplies.

D'autre part, cet instrument a pour avantage que l'on peut mesurer avec lui la tension de toutes les toiles, même après qu'elles ont déjà servi, ce qui n'est pas possible avec une barre métrique ou un autre outil de ce genre.

Si on attache beaucoup d'importance a l'obtention d'un repérage précis,
par exemple, pour l'impression de circuits, ou encore pour l'impression tramée, on doit tendre la toile un peu plus fort. On le fera de préférence dans un atelier climatisé. De plus, on attendra un ou deux jours avant de les employer. L'expérience a appris que les inégalités dans les toiles se compensent pendant cette période de repos; ceci vaut également pour le nylon et le perlon. Il n'est pas nécessaire de souligner que pour toutes ces applications des cadres métalliques sont indispensables.

Et maintenant un mot des outils et appareils tendeurs.

A la section «applications techniques» de nos usines de Thal, se trouvent a votre disposition, comme dans un jardin de jeux, un grand nombre d'appareils tendeurs. Vous pouvez les essayer et, toutes proportions gardées naturellement. vous faire une idée de ceux qui vous conviennent le mieux et sont les plus économiques, investissements et main-d'œuvre étant pris en considération. Vous vous épargnez du temps et des soucis par un investissement tait après longues réflexions. Vous souhaitez, n'est-ce pas, des cadres tendus de façon idéale qui permettent d'obtenir un repérage extrêmement précis, sans devoir craindre que la toile se déchire pendant l'impression.

La tension au moyen de pinces et l'agrafage sur cadres en bois ne se rencontre plus aujourd'hui que comme le ver de bois dans de vieilles maisons. Il est nécessaire de coller après l'agrafage. Dans un seul cas l'emploi de cadres en bois se justifie encore: c'est lorsque l'appareil de tension dont vous disposez est trop petit pour le format du cadre à habiller. On tend alors a la main un cadre en bois de plus grande dimension (Masterframe) et on l'emploie comme «ersatz» d'un appareil de tension.

Vous connaissez tous l'appareil tendeur Seripress de la firme Knappstein. Ceux qui l'emploient doivent épargner les coins, autant que faire se peut. Depuis peu des améliorations importantes ont été apportées à cet appareil. Tout nouveau est l'appareil a tension pneumatique de la même firme,

En Angleterre, l'appareil est vendu sous le nom de «Polak» et on l'y utilise beaucoup. Ces derniers temps, d'autres tendeurs ont fait leur apparition sur le marche', la plupart munis de barres a pointes d'aiguilles. Elles ne mettent pas les coins à la même lourde épreuve: beaucoup de ces appareils cependant ne conviennent qu'à la tension d'un seul format de base.

L'appareil tendeur de la firme Gebr. Weber de Munich est connu partout. Avec lui. on peut tendre directement du rouleau, ce qui est un avantage appréciable. La toile est attachée a des barres a pointes d'aiguilles, le cadre est vissé vers le haut jusqu'à ce qu'on obtienne la tension désirée, L'appareil Simon-Elliot, de fabrication anglaise, travaille de la même manière: on tend la toile simultanément dans tous les sens, tandis que le cadre est vissé vers le haut au moyen de petites roues. Un nouveau perfectionnement de cette machine s'applique ‘a divers formats de cadres.

Avec les cadres tendeurs à barres rigides, il faut être particulièrement prudent pour que la tension dans les coins n'y soit pas trop forte. C'est pendant l'opération de tension que souvent un coin se déchire, ou aussi ultérieurement, parce que la toile avait été trop étirée aux coins. Les tendeurs munies de barres à pointes d'aiguilles offrent l'avantage de pouvoir d'abord laisser les coins libres, puis de les tendre progressivement en les fixant sur les aiguilles de façon à ce qu'ils aient la tension voulue à la fin de l'opération.

Les pinces de l'appareil de tension de la firme Argon ont une surface de prise de 20 cm. Les pinces sont munies d'un suceur pneumatique. La fermeture est géniale, Cet appareil a été expose' pour la première fois a la FESPA de Zurich. Le premier appareil de tension pneumatique est connu de tous: il a été développé par la firme suisse Lüscher. A ma connaissance, il est jusqu'à présent le seul appareil où les pinces pneumatiques sont adaptées sur roulettes et sont latéralement déplaçables malgré la tension que la toile exerce sur elles. Les pinces suivent l'extension latérale de la toile qui. dans les coins, se tend aussi facile et aussi égale qu'au milieu.

L'appareil de tension Luxar est muni de glissières rouges sur lesquelles les blocs de tension se meuvent en avant et en arrière. En ajoutant ou en enlevant des éléments de tension, on peut adapter l'appareil au format du cadre.

Pour être complet, je devrais encore parler d'une longue série d'appareils de tension, Les revues spécialisées présentent constamment de nouveaux appareils. J'ai dû me limiter aux appareils qu'à Thal nous mettons à le disposition de notre clientèle pour quelle les essaie.

A suivre.





Mesure tension

L'appareil de mesure de tension de la firme Weber de Munich.




Appareil tendeur

L'appareil tendeur SAB de la firme Weber de Munich.




ÉTIQUETTES:

Tension, toile synthétique



Auteur: Clemence
© Copyright 2021. Tous les droits sont réservés.
PARIS : +33 (0) 1 73 79 06 43
info@topautocollants.com

INFORMATION

Devis

Liens

Mentions légales

SUPPORT

Questions fréquentes

Contact

Blog