imprimerie autocollants
Tel: +33 (0) 1 73 79 06 43
info@topautocollants.com
Accueil Societé Blog

Votre fabricant d'autocollants, d'étiquettes et services graphiques.

Impression demi-tons (4 de 6)

Les trames de contact et leur action



Les trames de contact, qui sont de création plus récente que les trames optiques en verre, sont Iivrées en divers modèles, afin de convenir aux différents besoins de la reproduction; d'autres formes nouvelles pourraient certainement être créées.

Pour cette raison, le sujet des trames de contact offre pour les recherches un champ plein de promesses, comme aussi un intérêt pratique en vue d'une meilleure reproduction des demi-tons.

Ainsi que nous l'avons dit précédemment, nous vivons 5:1 une époque d'évolution technologique rapide, 01) il est toujours possible qu'apparaisse soudain un nouveau procédé révolutionnaire. Mais é l'heure actuelle, nous dépendons d'une «trame» pour créer l'illusion de tons continus au moyen du procédé demi-tons. Aussi, un modele adéquat de trame de Contact semble être la solution la plus probable d. nos problèmes pour améliorer la reproduction des demi-tons par la sérigraphie.

Ce raisonnement part de |'hypothèse que parmi les trames existantes (qu'e|les soient optiques ou de contact), on n'en trouve aucune dont la orme du point et les caractéristiques de reproduction soient idéales pour la sérigraphie, particulièrement en ce qui concerne les difficultés causées par la toile d'impression.

Les trames existantes ont toutes été créées pour d'autres procédés d'impression et actuellement nous ne faisons que commencer a faire un choix parmi elles, afin d'en rechercher un modele qui puisse convenir un peu mieux a notre procédé que la trame de demi-tons ordinaire que nous utilisons. II y a des progrès a faire dans cette voie, et les trames de contact offrent le meilleur terrain d'expériences a cause de la grande diversité de Ieurs modèles.

Mais Ia sérigraphie est différente de tous les autres procédés d'impression, et c'est pourquoi il est logique de créer un type de trame demi-tons qui convienne a notre procédé mieux qu'aucune des trames existantes.

Pour de nombreuses raisons, une trame de contact sera la meilleure forme de trame pouvant être créée avec les caractéristiques spéciales dont nous avons besoin. Ces raisons deviennent évidentes quand on examine la nature des trames de contact, leur role fondamental et les moyens de modifier leurs la caractéristiques pour les adapter aux problèmes m particuliers de la. reproduction. Z< Termes et définitions. On peut définir une trame de contact comme 9 étant une pellicule de plastique transparent, dont "une surface est recouverte de points de densité 5 variable ou d'éléments de trame, le dessin étant F adapté au type de demi-tons pour lequel la trame r est faite.

On se sert du terme «densité variable» pour désigner un point ou un élément de trame qui a une densité maximum a son centre, décroissant vers l'extérieur jusqu'a une densité minimum. Le terme «élément de trame» se rapporte ‘a chaque forme individuelle qui compose ie dessin. Dans la reproduction des demi-tons ordinaires, qui nous est la plus familière, l'élément de trame est un point, qui devient carré dans les teintes moyennes.

Le meme terme s'applique aux autres formes de demi-tons; donc. dans les trames a
Iignes parallèles, l'élément de trame est une Iigne droite; dans les trames :21 Iignes circulaires et ondulées, les éléments de trame sont des Iignes courbes.

Dans Ia trame de contact ordinaire, a pointillé, la densité décroit dans toutes les directions depuis le centre de chaque élément. Dans les trames a Iignes, la densité maximum se trouve au centre des lignes et décroit vers les deux cotés. if y a plusieurs manières de se servir des trames de contact. Mais comme j'ai discuté récemment des trames de verre, il est commode de comparer leur emploi avec celui d'une trame de contact dans la camera.

Comme son nom l'évoque, la trame de contact n'est pas placée a une «distance de trame» du négatif, mais est maintenue en contact étroit avec celui-ci, la face dessinée de la trame étant placée contre |'émulsion.

La réaction de matériels a grand contraste aux images lumineuses dégradées a été décrite précédemment; nous savons donc le dessin de densité variable de la trame de contact… La reproduction des points de différentes dimensions d'après la quantité de lumière traversant la trame.

Comme Ie point demi-tons ordinaire, de forme carrée dans les teintes moyennes, est bien connu et très largement utilisé, ce type de point sert d'exemple pour montrer les variations de densité de la trame de contact, dont on a un grand agrandissement dans la fig. 1. Si on place la trame 3 un angle de 45°, les densités ‘maximum et minimum se trouvent sur une ligne horizontale passant par les centres des points et pouvant être représentées sous forme d'onde, gomme on le voit au-dessous de l'agrandissement.

Comme la dégradation est symétrique sur les cités opposés du point, l'information peut être exprimée par une courbe couvrant la moitié du cycle, qui s'étend de 'A' et ‘B'.

Fig. 1. Partie agrandie d'une trame de contact avec ' gradation des densités traduite sous forme d'onde. Une demi-onde indiquée par «AB» peut être tracée contre une I échelle des densités pour en communiquer la valeur 5 n'importe quel point de la gradation. Pour montrer la distribution de la densité de la gradation des points, la courbe est tracée contre I une échelle de densité verticale et une échelle horizontale qui se lisent aisément en fractions depuis 'A' jusqu'a ‘B'.

Dans la fig. 1 il est clair ' que 'A' indique Ia densité minimum et que ‘B' est le point de densité maximum au centre du I point de la trame de contact. Si Ie numéro de point est spécifique, tel que la linéature 133, alors 'AB' pourrait être gradué en unités de mesure telles que des microns, mais ceci limiterait les valeurs de la courbe a cette trame particulière. En utilisant le système fractionnaire, la distribution de la densité montrée par la courbe peut s'appliquer a n'importe quel numéro de point depuis les trames de contact grossières . jusqu'aux fines.

La fig. 2 (a) montre une courbe caractéristique des densités%d'une trame de contact. La notation de |'échelle verticale est celle utilisée normalement pour les densités photographiques, qui sont exprimées comme des algorithmes a la base 10 des valeurs d'opacité. L'échelle d'opacité part a . 1.0 pour 100 °/o de transmission Lumineuse et I s'élève vers l'infini. Normalement, la pratique photographique n'envisage pas d'opacités plus élevées que 1,000, ce qui est une densité de ‘ 3.0;.‘ L'échelle horizontale est marquée de dixième de longueur de gradation.

La courbe montrée va d'une densité minimum de 0.30 a une densité maximum de 1.70. Une telle interprétation permet, en utilisant un graphique, de voir la distribution de la densité partout sur |'échelle de gradation.

Dans la fig. 2 (b), la courbe part a 0.40 et atteint une densité maximum 2: 1.60 ; une trame de contact ayant cette petite gamme de 1.20, comparée avec la fig. 2 (a), reproduirait avec un contraste de base inférieur relativement au même original. L'expression «contraste de base» est utilisée ici pour indiquer la gamme obtenue directement de la trame, sans techniques supplémentaires. Avec des trames de contact magenta, par exemple, le contraste de base peut être réduit ou accru en utilisant des filtres. Une gamme de densités normales, caractéristique pour des trames de contact, est de 1.5; mais elles sont livrables en d'autres gammes et la. reproduction est influencée par le rapport du contraste de la trame avec la qualité (contraste) de l'original.

La reproduction est aussi très influencée par la manière dont sont distribuées les densités, ce qui est indiqué par la forme de la courbe. Par exemple, dans la fig. 2 (o) la gamme des densités est la même que celle montrée en fig. 2 (b), mais le coude de la courbe près de la valeur 1.60 est d'une forme différente.

Cette distribution indique un point ayant la surface centrale de forte densité relativement grande, et une telle trame ne reproduirait pas les détails avec un contraste suffisant dans les ombres. En théorie, les changements de distribution des densités qui sont possibles dans les trames de contact sont quasi infinis, et plusieurs formes de points ou éléments de trame peuvent en outre être utilisés. Diverses combinaisons de gammes de contraste, de distribution des densités et d'éléments de trame peuvent donc être employées pour produire des caractéristiques incorporés dans une trame de contact.

On comprendrait que des courbes de distribution des densités du type montré s'appliquent aux valeurs sur une ligne n'ayant qu'une seule direction. Par conséquent, bien que la courbe donne des informations utiles, elle ne précise pas la forme du point. Celle-ci varie aux divers plans, depuis les hautes lumières jusqu'aux ombres.

L'information complete peut être donnée dans un diagramme isopode dans lequel les courbes de densité iso sont dessinées pour montrer la forme du point changeant aux différents endroits (fig. 3].

Méthodes de fabrication et contrôle.

Les trames de contact sont réalisées photographiquement, par exposition a travers des trames optiques en verre ou au moyen de la technique du «scanner», quand le genre de point convient moins pour la méthode avec des trames gravées sur verre. Pour les points demi-tons ordinaires, l'emploi de trames de vermeille est préférable. Les caractéristiques du point peuvent être commandées par l'importance de la distance de la trame, par le type de diaphragme utilisé et par les effets des expositions supplémentaires ou au flash.

Si vous avez des questions, n'hésitez pas, nous sommes à votre disposition.





Trame de contact

Partie agrandie d'une trame de contact avec gradation des densités traduite sous forme d'onde. Une demi-onde indiquée par « AB » peut-être tracée contre une échelle des densités pour en communiquer la valeur à n'importe quel point de la gradation.




ÉTIQUETTES:

Trames de contact, impression, demi-ton, sérigraphie



Auteur: Uma
© Copyright 2021. Tous les droits sont réservés.
PARIS : +33 (0) 1 73 79 06 43
info@topautocollants.com

INFORMATION

Devis

Liens

Mentions légales

SUPPORT

Questions fréquentes

Contact

Blog